Comment fonctionne le rachat du capital d’une assurance obsèques ?

Publié le : 27 mai 20214 mins de lecture

Pour effectuer un rachat du capital décès, il est impératif de le faire avant les termes du contrat. Il faut donc vérifier les dates d’exécution de celui-ci avant de procéder à toute démarche de rachat. Il est à noter que ce dispositif est conditionné par un certain type de contrat. S’informer sur cette possibilité est donc vivement conseillé auprès de professionnels ou de l’établissement auquel l’on a contracté le contrat. Il est ainsi possible de se faire racheter son capital partiellement soit dans son intégralité. Une fois racheté, le bénéficiaire initialement indiqué n’aura aucune indemnisation après le décès du contractant. 

Comment racheter le capital d’une assurance obsèques ?

Le but d’une assurance vie ou encore d’assurance décès est donc de prédire le futur. Que ce soit pour les maladies par exemple ou encore le décès d’un proche. Il est vrai que les démarches et les prises en charge sont assez lourdes. Mais pour des cas particuliers, le souscripteur ressent le besoin de racheter son assurance. La manière la plus simple est donc de se rapprocher de professionnel rachat du capital. L’assurance fonctionne sous forme de cotisation périodique faite pour assurer son décès prématuré au bénéfice de ses proches. Dans le cas où cela se produit avant la finalisation du rachat, les proches du défunt recevront donc un apport financier. Dans le cas d’un rachat, le contractant peut donc le faire sans notifier ses proches. Le rachat peut être directement évalué par le souscripteur via son tableau dit de rachat. Ce document permet aussi de savoir toutes les conditions de retrait face au rachat. L’ancienneté du contrat peut aussi influencer certaines conditions, il est même possible à partir d’une certaine année de cotisation d’avoir des retraits gratuits. 

Racheté son capital vie

Il est possible de le faire de deux manières différentes. Le rachat du capital partiel permet de disposer de son capital décès, condition revisitée après le rachat, c’est-à-dire que dans le cas où le détenteur du contrat d’assurance vie sera assuré partiellement en cas de décès prématuré. Celui-ci sera donc reversé mensuellement au contractant. Le reste ne sera plus réellement considéré comme un capital décès, mais à valoir de droit dit de récupération. Ce type de solution est prescrit en cas d’urgence uniquement. La deuxième solution est le rachat total du capital, c’est-à- dire une pleine restitution de ses fonds. C’est une forme de résiliation du contrat. Cette démarche est bien sûr payante. Il faut juste réunir la documentation nécessaire au rachat. 

La procédure

Le plus simple est de se rapprocher de son agence ou de son assurance. Demander à un responsable afin que celui-ci puisse donner la totalité des renseignements nécessaires et de conseiller pour un rachat du capital optimal selon les situations. Mais internet propose aussi d’autres alternatives plus simples et plus satisfaisantes. En effet, il y est possible d’avoir des comparaisons sur les diverses possibilités. Même de se faire représenter dans la procédure de rachat de capital.

Plan du site